Et tu parles de quoi sur ton BLOG?

keep calm and blog on

Et tu parles de quoi sur ton BLOG?

Avec un sourire en coin et une insistance moqueuse sur le mot blog.

Pourquoi je me fatiguerais à répondre à cette question alors que ma réponse sera moquée quoi qu’il en soit? Ton opinion est déjà toute faite alors que tu ne sais même pas de quoi il s’agit. Le mot « blog » est-il si drôle? Désolée mais moi ça ne me fait pas rire.

Je revois ces regards inquisiteurs lorsque je m’efforce d’expliquer, d’un air gêné, pourquoi ça me tient à coeur, que j’aime simplement écrire et partager et que la finalité n’est pas d’acquérir une notoriété. Mes joues rougissent, tu me ridiculises, tu le sais et ça te fait rire. Je suis ridicule à tes yeux. Ridicule de vouloir écrire pour écrire, de vouloir partager des choses que j’aime.

Alors, oui mon blog est encore un petit bébé et n’a pas beaucoup d’intérêt mais il va grandir. Toi aussi tu as été un petit bébé mais on t’a laissé ta chance. Personne n’a dit que tu n’avais pas d’intérêt parce qu’on savait que tu allais grandir, apprendre, mûrir, t’améliorer. Et on ne t’as jamais demandé d’avoir une utilité, on t’aime pour ce que tu es pas pour ce que tu fais.

Et saches que, même si la reconnaissance n’est pas mon moteur, chaque nouvelle abonnée, chaque commentaire, chaque ♥ j’aime ♥ est un bonheur. La vie est belle car elle est faite de petits bonheurs juxtaposés les uns aux autres. Mon bonheur à moi passe aussi par là, que tu le comprennes ou non. Mon bonheur ne passe pas par ton approbation.

Mais ça sert à QUOI alors?

A tes yeux à rien… Mais est-ce que je te demande à quoi ça sert de manger une pâtisserie? Non, parce que c’est « juste » un plaisir. Ah mais quand il s’agit de mon BLOG, le plaisir n’est pas une justification suffisante apparemment…

Non, je ne suis « experte » en rien. Mais est-ce un critère d’entrée dans la blogosphère? Est-ce que tu connais seulement ce mot? Non, tu ne connais ni ce mot ni cet univers. Mais tu te permets de me juger et de dénigrer ce que j’aime, gratuitement.

Tu ne liras sûrement pas cet article, ce petit billet qui t’es destiné mais au moins je l’aurais écrit. Tu vois, ce BLOG comme tu dis, il me sert aussi à ça! A mettre noir sur blanc ce qui sort si difficilement de ma bouche lorsque je suis confrontée à ton regard.

Ici, c’est chez moi. C’est mon monde, mon univers. Celui que tu n’atteindras jamais. Celui que tu ne pourras jamais détruire. Parce que mes mots sont plus puissants que tes moqueries et qu’ici je suis en sécurité, je dis ce que je veux. Et je t’emmer…!!!!

Laisser un commentaire